Les Breaks indés, vous connaissez ? C’est un événement annuel gratuit, co-organisé par Shine, la banque en ligne des petites entreprises et Alexis Minchella, fondateur de Tribu Indé et auteur du livre Freelance : l’aventure dont vous êtes le héros.

 

Le concept est simple : 4 jours, 12 présentations de 15 minutes par des stars des réseaux sociaux, spécialistes dans des domaines essentiels à la réussite de tous les freelances : la création de contenu, la communication, la vente, le service client, etc.

 

Cette année, l’événement s’est déroulé du 22 au 26 mai et a attiré plus de 4 500 personnes, au point de « casser Zoom » (causer quelques petits soucis techniques) à plusieurs reprises.

 

Comme lors des deux éditions précédentes, l’ambiance était survoltée, le chat a défilé à une vitesse folle et les intervenants ont partagé des conseils pratiques, faciles à mettre en œuvre pour faire décoller son activité.

 

Vous avez manqué les Breaks indés cette année ? Pas de panique : j’ai pris des notes que j’ai résumées ci-dessous pour vous livrer la substantifique moelle de ce joyeux shoot d’inspiration.

🤝 Rémi Rivas : Comment faire de ses clients ses meilleurs ambassadeurs

 

Telle une rockstar, soyez unique et marquez l’esprit de votre public de l’entrée en scène jusqu’à la fin du show pour qu’il en redemande !

Votre (petite) taille est votre force : vous pouvez créer une relation plus personnelle et un lien avec vos clients qui les incite à parler de vous. Ces recommandations (gratuites) ont bien plus d’impact que n’importe quelle publicité.

 

 Retour à la liste des talks

🍓 Nina Ramen : Construire sa ligne édito en variant les sujets

 

Gagnez du temps en produisant des posts LinkedIn en mode « batch ». Pour cela, bloquez du temps dans votre agenda afin d’effectuer en une fois chacune des 3 étapes de la création : Réfléchir > Produire > Programmer et ainsi prévoir un mois de communication à l’avance.

 

Nina utilise Notion, qui offre de multiples possibilités pour présenter les données sous forme de calendrier, de tableau kanban, de listes, etc. En termes de stratégie de contenu, elle recommande 80 % d’amour (partage) et 20 % de promotion (vente) et de varier les sujets pour atteindre la cible à toutes les étapes de l’entonnoir de conversion.

 

 Retour à la liste des talks

☎️ Enzo Colucci : La structure d’un appel prospect pour ne plus jamais stresser

 

L’appel découverte, c’est l’amorce de votre relation avec un prospect. Pour plus d’efficacité, préparez une liste des points à aborder pour couvrir tous les éléments importants.

 

Petite technique de vente pour se rappeler des questions à poser :

SPIN = Situation (Qui êtes-vous ? Qui sont vos clients ? Quels sont vos objectifs ?), Problème (quelles sont vos difficultés, les freins qui vous empêchent d’atteindre vos objectifs ?), Implication (quelles sont les conséquences des problèmes rencontrés ?), Need-Payoff (quel gain attendez-vous de la solution à vos problèmes ?).

 

Votre objectif est d’accompagner votre client potentiel dans sa prise de conscience du problème et la recherche d’une solution adaptée (vous !)

 

 Retour à la liste des talks

🤩 Doriane Baker : 5 exemples pour doper votre expérience client

 

L’expérience client, c’est l’émotion ressentie par une personne chaque fois qu’elle entre en contact avec vous et votre offre.

 

En vous intéressant à chaque étape du parcours de vos clients, vous pouvez concevoir des outils ou des stratégies pour les satisfaire ou, mieux, les enchanter.

 

Doriane nous a donné des exemples pour soigner la présentation de notre offre (sous forme de livret à personnaliser), le début de la relation (créer du lien et communiquer toutes les informations nécessaires), le suivi du projet et du client (dans un espace collaboratif pour informer et impliquer), la fidélisation (l’affiliation ou le parrainage, en vue d’encourager les recommandations et les achats répétés) et la ludification (pour pimenter la relation avec des défis et des récompenses).

 

 Retour à la liste des talks

🔗 Jordan Chenevier-Trichet : Les indispensables pour travailler en collectif

 

Un collectif c’est un groupe de freelances, plus ou moins nombreux, qui travaillent ensemble pour mutualiser ou diversifier leurs compétences et leurs offres.

 

Pour Jordan, les principaux avantages du collectif sont l’agilité, le décuplement des ressources et de la croissance (scaling), le partage des coûts et l’accès aux talents (pour les clients comme pour les indépendants).

 

Pour bien faire les choses, prévoyez tout de même un peu de gestion (à rémunérer), choisissez une structure ou une forme juridique adaptée (société, coopérative, plateforme de collaboration comme collective.work) et définissez clairement les rôles pour éviter les problèmes de communication.

 

 Retour à la liste des talks

🤖 Jean-Baptiste Berthoux : Générer des idées de contenus grâce à l’IA

 

Ingénieur de formation, spécialisé dans l’application de l’intelligence artificielle aux problématiques des freelances et TPE, Jean-Baptiste nous a expliqué comment utiliser les IA génératives comme ChatGPT pour rédiger des posts automatiquement.

 

Pour cela, il recommande de donner un maximum de contexte à la machine dans notre commande écrite (prompt) et notamment d’attribuer un rôle à l’IA. Par exemple : « Agis comme un community manager et donne-moi des idées de posts pour promouvoir mon activité de traduction de l’anglais vers le français dans le domaine du tourisme haut de gamme. »

 

Plus la demande est précise (ton, style, vocabulaire, stratégie, etc.), plus les résultats sont probants.

 

 Retour à la liste des talks

🎨 Manon Verbeke : Comment créer ou mettre à jour son identité visuelle en utilisant l’IA

 

Comme Jean-Baptiste Berthoux, Manon Verbeke nous a fait une démonstration de « promptogénie » (élaboration de commandes écrites pour obtenir les meilleurs résultats possibles d’une IA générative) dans son domaine d’expertise : le design graphique et la conception d’une identité visuelle originale pour des solopreneur·es et des indépendant·es.

 

Son outil de prédilection est MidJourney qui permet de créer des images originales à partir de descriptions textuelles, mais elle a aussi cité :

  • Mycolor.space pour créer une palette de couleurs
  • Fontjoy.com pour choisir une combinaison de polices d’écriture
  • Canva.com pour décliner son identité visuelle sur divers supports.

 

 Retour à la liste des talks

🥊 Valentine Sauda : 3 structures de posts pour cartonner sur LinkedIn

 

Le copywriting, c’est l’art d’écrire pour convaincre. Une compétence très utile pour rédiger des publications sur les réseaux sociaux.

 

La recette du post parfait est la suivante : un langage simple + un contenu divertissant + une attention tournée vers le lecteur. Pour créer du lien, oubliez les règles apprises à l’école et écrivez comme vous parlez (à votre audience).

 

Pour nous inspirer, Valentine nous a rappelé les structures/recettes les plus connues de la rédaction persuasive :

  • AIDA (Attention, Intérêt, Désir, Action)
  • PAS (Problème, Agitation, Solution)
  • PASRA (Persuasion, Agitation, Solution, Résultat, Action)

 

 Retour à la liste des talks

🎥 Aurore Bay : 5 formats pour valoriser son expertise sur Insta

 

Instagram peut servir à vendre des services linguistiques (oui, oui) et un compte pro à la fois de vitrine et de bibliothèque de notre expertise pour notre client idéal.

 

Sur ce réseau, un message se décline en différents formats. Aurore nous recommande de nous intéresser aux suivants :

  • Carrousels éducatifs (10 diapositives disponibles) pour aborder un sujet ou une expérience en détail.
  • Reels tendances : mini vidéo, simple à réaliser qui peut potentiellement devenir virale. Ce contenu est mis en avant par l’algorithme.
  • Reels de valeurs : vidéo d’une minute pour s’exprimer ou répondre à une question. Outils de montage : insta direct, splice, capcut, inshot.
  • Canaux privés : fil de conversation (écrit) privilégié avec vos abonnés.

 

 Retour à la liste des talks

🔥 Caroline Mignaux : Prospecter sans forcer avec la prospection chaude

 

Pour prospecter sans douleur, créez un entonnoir de vente personnel pour être vu·e, suivi·e et éventuellement contacté·e par des prospects depuis votre page LinkedIn.

 

Pour cela, utilisez la rubrique « Ma sélection » de votre profil. Le premier lien proposé (le seul visible sur la version mobile du réseau social) devrait être un contenu gratuit (portfolio, document à télécharger, article de blog…), le deuxième un produit d’appel (appel découverte, vidéo, témoignages clients…), et le troisième la liste de vos offres et tarifs (site vitrine, page de vente…).

 

Pour prospecter « plus activement », contactez votre réseau en commençant par le premier cercle des personnes qui vous connaissent déjà et peuvent vous recommander/introduire auprès de leurs propres contacts en ajoutant leur caution (trust factor) aux présentations.

 

 Retour à la liste des talks

🗃 Shubham Sharma : Capturer et classer toutes ses idées

 

Notre cerveau n’étant pas un disque dur, le fait de garder en mémoire les choses à faire est source de stress. Par ailleurs, le shot de dopamine que nous recevons chaque fois que nous cochons une case de notre liste mentale de choses à faire (répondre à un mail, rédiger un post, lire un article, etc.) détourne notre attention des tâches les plus importantes pour la mise en œuvre de notre stratégie à long terme.

 

La solution ? Capturer, traiter et classer nos idées pour rester concentrés :

  1. Capturer : noter à la volée les idées et les sources d’inspiration sur un carnet ou dans un outil en ligne comme Todoist (rapide à ouvrir sur n’importe quel écran et pouvant être connecté à un système d’organisation plus complet comme Notion).
  2. Traiter : au calme, une fois par semaine, trier les idées saisies à la volée en les définissant par nature (projet, tâche, idée de contenu…)
  3. Classer : organiser les idées selon leur degré d’urgence et d’importance dans une base de données pour les retrouver et les exploiter plus facilement. Shubham privilégie Notion, son outil de prédilection.

 

 Retour à la liste des talks

🚀 Killian Talin : L’audace comme alliée pour développer votre activité

 

Pour clore les Breaks indés, Killian nous a fait remarquer que le dénominateur commun du succès des intervenant·es et de toutes les personnes qui réussissent est l’audace, qui nous incite à repousser les limites, à tenter de nouvelles choses et décuple ainsi les effets de nos actions.

 

Faire preuve d’audace nécessite de se confronter à la peur et au doute. Pour oser, considérez chaque élément de votre activité (la traduction, la prospection, la communication, la collaboration…) et demandez-vous : quel sera mon prochain coup d’éclat ? Pour chaque élément, faites un premier pas, une première action pour vous mettre en mouvement.

 

 Retour à la liste des talks

Voilà pour ce condensé d’inspiration…

Pour celles et ceux qui se sont inscrits aux Breaks indés à partir du lien que j’ai partagé sur LinkedIn et Facebook : 

 

Merci !

 

Vous avez été si nombreux (plus de 50 !) que j’ai débloqué la totalité des cadeaux et surprises prévus pour « gamifier » l’expérience, y compris l’ultime récompense : une consultation d’une heure avec l’intervenant·e de mon choix… 🤩

Problème : je ne sais pas qui choisir… 😱

Pouvez-vous m’aider ?

Si la réponse vous semble évidente, envoyez-moi votre recommandation en répondant au mini-sondage super rapide que vous trouverez ici :

 

Je ne manquerai pas de partager avec vous tous les conseils reçus lors de cette consultation VIP. 😉

 

Portrait Gaële Gagné - 1

L'autrice

Gaële Gagné est traductrice indépendante depuis plus de 15 ans et dirige Trëma Lingua, une société proposant des services de traduction et de transcréation de l’anglais vers le français. Co-fondatrice de la plateforme Tradupreneurs, elle forme et conseille ses confrères et consœurs en marketing et gestion d’entreprise pour leur permettre de s'investir pleinement dans la sphère entrepreneuriale de leur activité.

Découvrez d'autres articles

Billet d’invité : 20 ans, 20 leçons d’entrepreneuriat

Billet d’invité : 20 ans, 20 leçons d’entrepreneuriat

Ce mois-ci, le blog de Tradupreneurs accueille une invitée de marque : Sara Freitas, traductrice américaine basée en France et créatrice des Recettes du traducteur. Sara fête les 20 ans de son activité de traduction conseil cette année, l’occasion de revenir sur les leçons qu’elle retient de cette expérience passionnante et de son indéniable succès.

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This