Portail de ressources sur l’entrepreneuriat en traduction

⭐️ Promo Journée mondiale de la traduction ⭐️
En septembre, achetez un coffret thématique pour seulement 30 € TTC

Bonne année ! Une fois que vous aurez trinqué, adressé vos vœux à votre mamie et redémarré votre ordinateur, préparez-vous mentalement à un mois de janvier chargé. La période est propice au renouveau et donc aux listes de tâches et aux bonnes résolutions.

Voyons ensemble celles auxquelles vous devriez vous atteler en priorité :

Boucler sa compta

Toutes les entreprises individuelles et une majorité de sociétés établissent leur comptabilité sur la base d’une année calendaire, le 31 décembre marque donc la clôture de l’exercice comptable et le solde de vos recettes et de dépenses de l’année.

Pour les sociétés, cette date est le point de départ de nombreuses obligations comptables et fiscales, notamment l’établissement des comptes annuels, la liquidation de l’impôt sur les sociétés, la transmission de la déclaration des résultats et de la liasse fiscale, l’approbation des comptes annuels et le dépôt des comptes au greffe. Tâches dont se charge normalement votre gentil·le comptable, avec qui il convient tout de même de faire un point.

Pour les entreprises individuelles (dont les microentreprises font partie), il s’agit d’archiver les livres de recettes et de dépenses en vue de la déclaration des bénéfices non commerciaux au printemps suivant et en cas de contrôle fiscal.

La durée de conservation de ces documents et des pièces justificatives est de 6 ans à compter de la date de la dernière opération enregistrée. Si vous utilisez un logiciel comptable, l’archivage fait partie des fonctionnalités de votre outil et si vous tenez votre comptabilité vous-même, vous pouvez enregistrer vos documents au format PDF.

Une fois l’archivage effectué, vous lancez la comptabilité de l’année en créant vos nouveaux livres à partir d’un modèle ou dans votre logiciel de comptabilité.

Enfin, si vous utilisez l’année en tant que préfixe dans votre système de numérotation de factures, pensez à le mettre à jour si cela ne se fait pas automatiquement dans votre outil de facturation.

 

Analyser ses résultats

En faisant le total de vos recettes et dépenses, dressez le bilan de vos résultats de l’année passée :

  • Quel est le total de votre chiffre d’affaires ?
  • Est-il en hausse ou en baisse par rapport à l’année dernière ?
  • Quel a été votre meilleur mois ? Votre meilleur trimestre ?
  • Quel client/quelle prestation représente la plus grande part de votre chiffre d’affaires ?…

Ces données sont de précieux indicateurs de performance pour évaluer la santé de votre entreprise, suivre sa croissance dans le temps et prendre des décisions stratégiques.

La plupart des outils de gestion ont un tableau de bord vous permettant de les suivre en temps réel, mais vous pouvez créer le vôtre en vous concentrant sur les indicateurs les plus pertinents pour votre activité (nombre de mots traduits, productivité par heure et par jour, temps facturable, etc.).

Toutefois, pour que ces indicateurs et votre tableau de bord vous soient réellement utiles, il faut :

  • Limiter le nombre d’indicateurs en choisissant les plus adaptés à votre situation et vos objectifs ;
  • Collecter régulièrement les données (l’idéal étant d’automatiser la collecte pour un suivi en temps réel) ;
  • Synthétiser les données en les présentant de manière claire ;
  • Prendre le temps de consulter et d’analyser les données pour déterminer les points d’amélioration et définir une stratégie à court, moyen et long terme.

Exemple de tableau de bord de l’outil de gestion pour les traducteurs LSP.expert

Se fixer des objectifs

Le choix des indicateurs de performance dépend d’abord des objectifs que vous vous fixez : que souhaitez-vous réaliser/accomplir cette année et dans le futur ?

  • Identifier ou convaincre de nouveaux clients ?
  • Augmenter vos revenus ?
  • Promouvoir vos services dans un nouveau domaine de spécialité ?
  • Vous faire connaître ?
  • Développer un réseau collaboratif ?…

La fameuse question bateau : « où vous voyez-vous dans 5 ans ? », qui fait transpirer bien des candidat·es à l’embauche, est une excellente question à se poser en tant que dirigeant·e d’entreprise. Anticiper est au cœur de la démarche d’entreprendre qui consiste essentiellement à mettre en œuvre une vision par des actions concrètes.

Si vous ne le faites pas naturellement, il est donc important de vous projeter, mais attention à ne pas confondre objectifs et bonnes résolutions ! Pour passer à l’action, définissez des objectifs SMART (Spécifiques Mesurables Ambitieux Réalistes et Temporellement définis) et prenez la bonne résolution de suivre vos indicateurs de performance de près !

 

Faire signe à son réseau

Le début de l’année est le moment idéal pour communiquer avec vos clients et votre réseau afin de les remercier de leur fidélité (et vous rappeler à leur bon souvenir). Pour cela rien de mieux qu’une carte de vœux, numérique ou imprimée.

Notre chouchou Canva peut vous aider à concevoir les deux à partir des éléments de votre identité visuelle. Si vous optez pour une version imprimée (toujours agréable à recevoir par courrier à l’ère de la dématérialisation), il vous faudra anticiper un peu pour créer la carte et l’imprimer à temps pour une expédition fin décembre-début janvier.

Si, comme moi, vous avez manqué la fenêtre de tir, vous devrez vous contenter d’une image à poster sur les réseaux sociaux. Voici mes créations de cette année, mais je suis certaine que vous ferez bien mieux que moi !

Aux traditionnels vœux de santé, bonheur et réussite, ajoutez un récapitulatif des évènements marquants de l’année écoulée, afin de mettre en lumière vos réalisations et remercier chaleureusement vos clients et partenaires.

 

Augmenter ses tarifs

Le début d’année est aussi le bon moment d’annoncer à vos clients la revalorisation de vos tarifs. Les chiffres de l’inflation et votre bilan de l’année écoulée vous incitent à augmenter vos revenus et les clients sont souvent en train de préparer leurs budgets, alors hop ! On fonce…

Euh, non, d’abord, on réfléchit ! (vous commencez à comprendre que j’aime les listes et la planification 😅). Une fois encore, analysez des données concrètes (vos résultats, les prix du marché, votre positionnement) et fixez-vous des objectifs (quelles priorités ? Quelle augmentation ? Quelle prise de risque ?) avant de prendre contact avec vos clients.

Il y a quelques mois sur ce blog, je vous livrais quelques astuces pour augmenter vos tarifs en procédant par étapes :

  1. Évaluez votre situation
  2. Fixez-vous des objectifs
  3. Faites preuve de stratégie… et de psychologie !

Retrouvez ce billet ici ou en cliquant sur le lien figurant dans les références ci-dessous.

 

Si vous avez des choses à ajouter à la liste des actions à entreprendre en janvier ou de bons conseils à partager, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire. 👇🏻

 

En espérant que vous ayez déjà mille idées pour votre entreprise, je vous souhaite une bonne reprise et surtout une très belle année riche d’expériences et de projets !

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

Portrait Gaële Gagné - 1

L'autrice

Gaële Gagné est traductrice indépendante depuis plus de 15 ans et dirige Trëma Lingua, une société proposant des services de traduction et de transcréation de l’anglais vers le français. Co-fondatrice de la plateforme Tradupreneurs, elle forme et conseille ses confrères et consœurs en marketing et gestion d’entreprise pour leur permettre de s'investir pleinement dans la sphère entrepreneuriale de leur activité.

Découvrez d'autres articles

Pin It on Pinterest

Share This