Script de l’épisode

Bonjour et bienvenue sur le podcast « Translucides : la machine à café des langagières et langagiers ».

Je suis Orane, traductrice, entrepreneuse et co-fondatrice avec Gaële Gagné du site Tradupreneurs.

Parce que traducteur rime aussi avec entrepreneur, nous avons eu envie de créer ensemble, en alliant nos compétences, un espace et des ressources dédiés aux professionnels de la traduction qui ont aussi un esprit d’entrepreneur.

Dans cet épisode, je vous explique le comment du pourquoi de la naissance de Translucides.

Et alors, pourquoi créer ce podcast ? Tout simplement pour faire connaître notre doux métier et faire découvrir les profils divers et variés qu’on y rencontre, car non, le monde de la traduction ne touche pas que les livres et les séries.

Eh oui, savez-vous qu’il existe des traducteurs et traductrices dans tous les domaines du savoir ? Entre celles et ceux qui sont spécialisés dans les secteurs juridique, scientifique, technique, marketing ou artistique, il n’y a que l’embarras du choix ! Savez-vous également reconnaître un traducteur d’un interprète ? Avez-vous déjà entendu parler du chansigne ou de la vélotypie ? C’est pour répondre à toutes ces questions que j’ai choisi d’interviewer des langagières et langagiers passionnés.

Petite parenthèse vocabulaire. Langagier ? Késako ? Ce terme vient du Québec, c’est donc un québécisme, et il désigne les spécialistes des questions de langage, c’est-à-dire les linguistes, les terminologues, les traductrices et les traducteurs, les réviseurs et réviseuses, les correctrices et correcteurs, etc. Maintenant ce mot élucidé, poursuivons.

Si l’on en croit le célèbre adage italien « traduttore, traditore », la traduction reposerait sur l’art de la trahison. À ce podcast de vous partager maintenant d’autres définitions et de redorer le blason d’une profession bien trop souvent absente malgré sa grande présence.

C’est de ce constat qu’est né le nom de ce podcast, « Translucides », car même si les professionnels de la traduction ne sont pas transparents, dans le sens d’invisibles, ils vivent souvent cachés derrière leur clavier et leur écran. On ne mesure alors pas à quel point ils sont importants au quotidien dans les communications humaines : de véritables passeurs de cultures qui bâtissent des ponts entre les langues.

Sans les traductrices, traducteurs et interprètes, nous ne pourrions pas lire un roman écrit en langue étrangère, comprendre le fonctionnement d’un appareil produit par une entreprise anglaise ou bien encore réunir des assemblées multilingues pour des sessions de travail, comme à l’ONU.

Translucides, c’est aussi un jeu de mot entre « trans », préfixe qui exprime l’idée de changement, de traversée, mais aussi début du terme anglais « translation » qui veut dire « traduction », et « lucide », cette lucidité si chère au linguiste lorsqu’il doit traduire un texte de plusieurs milliers de mots.

Voilà donc toutes les raisons qui ont mené à la création de ce podcast, pour faire gagner un peu plus en visibilité une profession qui me passionne et que j’adore, et faire entendre les voix des actrices et acteurs qui la composent.

Alors prenez vite une tasse de café ou de thé à la main, installez-vous confortablement dans votre canapé ou votre siège de bureau, et découvrez la suite des épisodes.

 

Bonne écoute !

 

Contributions :

Si vous souhaitez soutenir le podcast et contribuer au développement de nouveaux contenus, vous pouvez vous rendre sur la page Tipeee du Podcast.

D’avance, un grand merci pour votre soutien !

Retrouvez Translucides sur votre plateforme d'écoute préférée !

Apple Podcasts
Amazon Music

Deezer

Overcast
Spotify
Castro
Podcast Addict
TuneIn
YouTube

Pin It on Pinterest

Share This