L’indépendance des freelances est enivrante, mais elle a aussi un coût. Pour rester libre d’organiser votre temps et de choisir votre clientèle, il vous faut gagner suffisamment d’argent pour couvrir vos dépenses professionnelles et personnelles.

Dans cet article, je vous propose 6 stratégies inspirées du monde animal pour rentabiliser votre activité de traduction et la développer si vous souhaitez mieux gagner votre vie en traduisant.

 

Stratégie du hamster 🐹
Traduire plus pour augmenter ses revenus

 

Tel le hamster qui court à perdre haleine dans sa roue, il est possible de gagner plus d’argent en travaillant plus et plus vite. Cette stratégie fonctionne si vous facturez votre travail à l’unité (au mot, à la ligne, à la page, etc.) : à tarif et temps égal, vous réaliserez un chiffre d’affaires plus important si vous produisez plus d’unités.

 

Cette capacité, qu’on appelle la productivité, ne dépend pas que de votre formation et de votre expérience, vous pouvez l’atteindre avec un peu de discipline et en employant différentes techniques et astuces pour :

 

En bref

👍🏻 Le principe est simple à comprendre et à appliquer : travailler plus pour gagner plus.

👎🏻 Cette course effrénée risque de vous épuiser physiquement et mentalement, mais aussi nuire à la qualité de votre travail.

 

🔎 Sur ce dernier point, je vous invite à lire l’excellent article de Laura Hurot publié dans la revue Traduire de la SFT : Vers une slow traduction ? Ralentir pour mieux traduire.

 

Stratégie du hibou 🦉
Travailler plus longtemps pour maximiser ses gains

 

Plutôt que de travailler plus vite, vous pouvez travailler plus d’heures (comme le hibou qui chasse la nuit) pour gagner plus d’argent en consacrant plus de temps à votre activité professionnelle.

 

Si vous êtes plutôt du genre marmotte 😴 ou si vous n’avez pas la possibilité de prolonger vos journées, cette stratégie fonctionne aussi en prenant moins de congés pour augmenter le nombre d’heures facturables dans l’année.

 

En bref

👍🏻 Être freelance vous laisse libre de vous organiser selon vos rythmes biologiques et en dehors des horaires de bureau, voire des « heures légales ».

👎🏻 Comme le hamster, vous risquez de vous épuiser et d’y laisser votre santé.

Stratégie de l’écureuil 🐿️
Réduire ses dépenses pour faire plus de bénéfices

 

L’écureuil, on le sait, est un animal prévoyant qui fait des réserves pour affronter l’hiver. Si sa capacité à épargner est source d’inspiration, sa frugalité l’est tout autant et nous incite à réduire nos dépenses pour augmenter proportionnellement notre « reste à vivre ».

 

Pour cela, tous les moyens sont bons et Internet regorge d’idées : s’éloigner des grandes villes où le coût de la vie est plus élevé, pratiquer le minimalisme, profiter des bons plans de la SFT et autres réseaux professionnels, mutualiser ses dépenses en travaillant à plusieurs, etc.

 

La traduction a l’avantage de s’exercer à domicile : sans déplacements, sans repas à l’extérieur et sans achat de tenues de bureau à prévoir, on évite de nombreuses dépenses.

Par ailleurs, notre autonomie et notre polyvalence nous dispensent généralement de faire appel à des prestataires pour assurer la maintenance de nos outils informatiques, promouvoir nos services ou gérer la compta. Nous sommes donc naturellement économes, mais il est toujours possible d’optimiser !

 

En bref

👍🏻 La traduction génère peu de dépenses professionnelles et peut s’exercer n’importe où, à condition d’avoir une bonne connexion à Internet.

👎🏻 En ce moment, l’inflation et la flambée des prix de l’énergie, nous obligent à puiser dans nos économies.

Stratégie du dromadaire 🐪 
Traduire en voyageant pour saisir des opportunités

 

Comme l’écureuil, le dromadaire est économe (il peut passer 10 jours sans boire), mais en plus, il voit du pays ! Selon cette stratégie, adopter un mode de travail nomade nous permet de faire des économies (sur le coût du voyage et de la vie en général) tout en profitant de notre présence à l’étranger pour promouvoir nos services linguistiques.

 

En bref

👍🏻 Le nomadisme permet de joindre l’utile à l’agréable. En s’installant temporairement dans des pays où le coût de la vie est moins élevé, on limite ses dépenses tout en bénéficiant d’un meilleur accès à une clientèle dans sa langue source.

👎🏻 Ce mode de vie impose une certaine discipline pour maintenir une activité suffisamment rémunératrice, sans se laisser happer par la beauté des lieux visités ou les contraintes techniques.

Stratégie du homard 🦞 
Cibler une clientèle premium pour facturer plus cher

 

La stratégie du homard consiste à vendre vos services à une clientèle « premium », plus exigeante sur la qualité et les résultats, mais moins sensible au prix. Pour séduire cette cible, vous devez lui proposer une offre parfaitement adaptée à ses besoins, un service haut de gamme et des résultats à la hauteur de vos promesses, autrement dit de la valeur.

 

Vous trouverez sur ce blog un article pour vous aider à élaborer votre proposition de valeur, veillez ensuite à la communiquer de façon claire et à fixer vos tarifs en conséquence.

 

En bref

👍🏻 En ciblant une clientèle exigeante, vous pouvez vendre vos services à un tarif plus élevé et générer plus de chiffre d’affaires sans vous épuiser ou freiner vos investissements pour économiser.

👎🏻 N’essayez pas de faire passer une crevette pour un homard ! Cette clientèle a des attentes à la hauteur de son budget : ne la décevez pas, au risque de perdre toute crédibilité et opportunité de renouveler votre collaboration.

Stratégie du dauphin 🐬   
Traduire à plusieurs pour développer son activité

 

Les dauphins forment des groupes pour chasser des proies plus grandes et utilisent des stratégies de coopération pour survivre. Comme eux, les freelances sont de plus en plus nombreux à se regrouper, soit en créant leur propre entreprise ou agence pour faire travailler les autres et ainsi générer des revenus « passifs », soit en créant des collectifs pour traiter des volumes plus importants et répondre à plus de besoins (combinaisons linguistiques, services, gestion de projets d’ampleur…).

 

Pour les questions pratiques, je vous invite à lire mes articles S’associer pour traduire et Comment sous-traiter en microentreprise.

 

En bref

👍🏻 La coopération permet de sortir de l’isolement associé à l’exercice indépendant, de gagner en visibilité sur un marché très « atomisé » et de rassurer une clientèle en quête d’expertise, mais aussi de flexibilité

👎🏻 Toute collaboration impose de bien choisir ses partenaires et de communiquer de façon claire dans le respect mutuel. Restez solitaire si vous avez des difficultés à faire des compromis.

En conclusion, que vous imitiez le hamster productif, le hibou noctambule, l’écureuil économe, le dromadaire nomade, le homard exigeant ou le dauphin solidaire, vous pouvez maximiser vos revenus en actionnant chaque levier de l’équation de la profitabilité (temps x volume traduit x tarif – dépenses).

Libre à vous également de combiner ces stratégies ou de faire preuve de créativité pour atteindre vos objectifs.

 

🐹 🦉 🐿 🐪 🦞 ou 🐬 ? Quelle est votre solution préférée ? Avez-vous trouvé d’autres moyens de gagner plus d’argent en traduisant ?

 

Portrait Gaële Gagné - 1

L'autrice

Gaële Gagné est traductrice indépendante depuis plus de 15 ans et dirige Trëma Lingua, une société proposant des services de traduction et de transcréation de l’anglais vers le français. Co-fondatrice de la plateforme Tradupreneurs, elle forme et conseille ses confrères et consœurs en marketing et gestion d’entreprise pour leur permettre de s'investir pleinement dans la sphère entrepreneuriale de leur activité.

Découvrez d'autres articles

Billet d’invité : 20 ans, 20 leçons d’entrepreneuriat

Billet d’invité : 20 ans, 20 leçons d’entrepreneuriat

Ce mois-ci, le blog de Tradupreneurs accueille une invitée de marque : Sara Freitas, traductrice américaine basée en France et créatrice des Recettes du traducteur. Sara fête les 20 ans de son activité de traduction conseil cette année, l’occasion de revenir sur les leçons qu’elle retient de cette expérience passionnante et de son indéniable succès.

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This