Ça y est ça mord… Vous avez envoyé des dizaines de CV à travers le monde, fait appel à votre réseau social, amical et professionnel, épluché la presse économique et arpenté les salons professionnels, et vous avez enfin une piste, une vraie, une demande de devis… Et maintenant ? Idéalement, vous aurez anticipé ce moment et préparé un modèle de document, mais si vous êtes pris au dépourvu, pas de panique ! Il est encore temps de créer un devis efficace, à condition de respecter les conseils suivants.

 

La nécessité et l’utilité du devis

 

Un devis est un document écrit décrivant la prestation que vous vous engagez à réaliser et le prix que vous proposez. C’est donc une proposition de contrat qui vous engage si elle est acceptée (par écrit). Il est donc important de rédiger ce devis avec soin afin d’honorer vos engagements et d’éviter tout malentendu.

 

 

Le devis est aussi un outil de communication. Un document clair et détaillé contribue à renvoyer une image rassurante. Un client cherche avant tout un professionnel compétent. Faites donc en sorte que toutes vos communications d’entreprise, y compris votre devis, reflètent vos qualités et le mettent en confiance.

 

 

Les mentions essentielles

 

Il est important de préciser que les informations qui suivent concernent uniquement les traducteurs français. Les règlementations en vigueur varient énormément d’un pays à l’autre, c’est pourquoi si vous ne résidez pas en France, je vous invite à vérifier auprès de votre association professionnelle ou d’un centre d’information pour les entreprises les règlementations s’appliquant à l’établissement de devis dans votre pays.

 

 

Pour ce qui est de la France donc, le devis n’est pas obligatoire pour les prestations de services linguistiques (sauf si leur montant s’élève à plus de 1 500 € HT). Vous êtes donc libre de le présenter comme une facture ou comme une proposition commerciale pour mettre en avant la valeur ajoutée de vos services, mais dans tous les cas, il devrait au moins préciser :

 

 

  • Votre nom et vos coordonnées
  • L’identification de votre entreprise : numéro SIRET, code APE
  • Le nom et les coordonnées de votre client
  • La date d’émission et éventuellement la durée de validité de votre proposition
  • La prestation : description des éléments, délai de réalisation, mode de livraison, prix HT et TTC
  • Les conditions importantes (à puiser dans vos conditions générales de prestation de services) : livraison, exécution…
  • Le mode d’acceptation : bon pour accord (à dater et signer), mention précisant que l’acceptation du devis vaut acceptation des conditions générales de prestation de services.

 

À titre d’exemple, vous pouvez télécharger un modèle de devis en vous rendant sur la page INFORMATION du site.

 

 

Le juste prix

 

L’enjeu du devis est de vous permettre de décrocher un contrat. Pour certains clients, mais surtout malheureusement, pour beaucoup de traducteurs, l’obtention du contrat dépend essentiellement du prix.

 

 

Le cas est classique, croyant à tort ou à raison, que son client potentiel ne s’intéresse qu’au montant TTC figurant en bas du devis, le traducteur tire au maximum son prix vers le bas dans l’espoir de remporter le contrat. Ne vous inquiétez pas, nous sommes tous passés par là, mais méfiez-vous de ce réflexe. Il est nuisible à votre activité pour deux raisons :

 

 

  1. Vous ne tenez pas compte de votre seuil de rentabilité et vous engagez donc sur un prix qui sera trop faible pour vous permettre de vivre de votre activité.
  2. Le temps passé à traduire pour des cacahouètes ne pourra pas être utilisé pour effectuer ou rechercher des contrats plus rémunérateurs.

 

Pour éviter ces écueils, ayez toujours en tête le prix minimum que vous devez demander pour garantir la rentabilité de votre entreprise et ne demandez JAMAIS moins, quelles que soient les circonstances (projet longue durée, client sympathique, période creuse, etc.). C’est simple, mais efficace. Répétez après moi : « je ne travaillerai plus jamais pour des cacahouètes » !

 

 

Une fois cette base établie, tout est négociable. Vous pouvez toujours vous serrer la ceinture pour décrocher un contrat, mais rappelez-vous que si vous le faites, il sera ensuite très difficile de renégocier vos tarifs avec votre client.

 

 

Le prix idéal est équilibré, juste et cohérent. Ne soyez pas trop gourmand si vous démarrez (vous n’avez pas encore la réputation solide et la productivité d’un traducteur aguerri), mais n’hésitez pas à demander ce que vous estimez valoir. Un client sérieux, réellement intéressé par la qualité des traductions qu’il demande, ne se focalisera pas uniquement sur le prix.

 

 

Si éventuellement vous ne remportez pas le contrat à cause d’un prix jugé trop élevé, résistez à la tentation de revenir vers le client avec un devis plus bas. Vous risqueriez de lui faire douter de votre niveau de compétence, voire de votre honnêteté (« si votre premier devis n’était pas ferme, c’est que vous avez essayé de me faire payer trop cher »). Mieux vaut donc accepter gracieusement la défaite. Vous renverrez alors l’image d’un professionnel sérieux, et qui sait, le client perdu reviendra peut-être vers vous lorsque votre concurrent moins cher aura bâclé sa traduction !

 

 

Les petits plus qui font la différence

IDENTITÉ VISUELLE

 

Comme nous l’avons évoqué au début de ce billet, le devis est aussi un outil de communication. Soignez donc sa présentation pour qu’il soit à la fois clair et complet. Comme tous vos autres documents d’entreprise, votre devis devrait reprendre les éléments de votre identité visuelle (couleurs, logo, typographie, etc.) pour être immédiatement reconnaissable et évoquer subtilement le message de votre entreprise.

 

CONDITIONS GÉNÉRALES DE PRESTATION DE SERVICE

 

Nous avons déjà abordé la question des conditions générales de vente/prestation de service (CGV/CGPS) et leur importance pour éviter les malentendus pouvant devenir sources de conflit. Si vous avez pris le temps de rédiger des CGPS et en l’absence de tout autre forme de contrat, pensez à rappeler à vos clients potentiels que leur signature en bas du devis sous-entend l’acceptation de ces conditions. N’hésitez pas non plus à les joindre à votre devis pour clarifier au maximum les termes de votre accord.

 

PAIEMENT

 

Puisqu’un devis accepté à valeur de contrat, profitez-en pour informer vos clients de vos modalités de paiement. Indiquez le montant à régler et le délai accordé. Le cas échéant, vous pouvez également ajouter le montant d’un acompte payable à la commande ou le détail de paiements échelonnés (dates et montants), mais à ce stade, n’indiquez pas vos coordonnées bancaires : le prospect n’a pas encore décidé de vous confier le contrat.

 

OUTILS

 

De nombreux logiciels de facturation permettent de créer très facilement devis et factures. En quelques clics, vous enregistrez les coordonnées de votre client et le détail de la prestation, et la magie informatique fait le reste. En général, vous pouvez personnaliser les modèles proposés en y ajoutant votre logo ou en choisissant une couleur correspondant à votre identité visuelle. À télécharger (Ciel) ou disponibles en ligne (Axonaut, Kiwili, Quickbooks, ZervantHenrii), généralistes ou spécialisés en fonction de votre secteur (LSP Expert) ou du statut de votre entreprise (MyAE.fr, Freebe), il existe des logiciels pour tous les goûts (et pour tous les budgets). À vous de les tester pour choisir celui qui vous conviendra le mieux et vous permettra d’améliorer votre productivité.

 

 

Maintenant à vous de jouer ! Si vous avez d’autres conseils à ajouter, n’hésitez pas à nous en faire part, ni à m’envoyer un exemplaire de votre devis efficace.

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

 

Photo Gaële Gagné

L'autrice

Professionnelle accréditée en commerce international et conseillère pour les PME, Gaële Gagné est devenue traductrice indépendante en 2005. Dans le cadre de son entreprise, Trëma Lingua, elle propose des services de traduction marketing et commerciale de l'anglais vers le français et partage ses connaissances en gestion d'entreprise avec ses collègues traducteurs via la plateforme Tradupreneurs.fr.

Découvrez d'autres articles

Pin It on Pinterest

Share This