Après le devis, je vous propose aujourd’hui de discuter d’un autre document important pour votre entreprise de traduction : la facture. A priori, rien de très compliqué, il suffit d’envoyer un courrier, de demander à être payé et d’attendre que son compte en banque se remplisse. Malheureusement en réalité, tout n’est pas si simple… Votre facture peut se perdre, être mise en attente, voire être contestée, causant du même coup retards de paiement et fins de mois difficiles. Voici donc quelques conseils pour concevoir des factures claires, complètes et détaillées, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour être payé dans les délais impartis.

Les mentions obligatoires

En France, vous êtes tenu d’émettre une facture pour toute prestation de service entre professionnel et d’y faire figurer les mentions suivantes :

  • la date de la facture (date d’émission)
  • le numéro de facture (vous êtes libre de choisir votre système de numérotation, mais il doit impérativement suivre un ordre chronologique)
  • les informations concernant votre entreprise (nom, adresse, forme juridique, numéro de SIREN ou SIRET, code APE et éventuellement numéro d’inscription au registre des métiers et numéro d’identification à la TVA)
  • les informations concernant votre client (nom, adresse et si votre client est basé dans l’Union européenne, son numéro d’identification pour la TVA Intracommunautaire)
  • la description et le décompte détaillé (quantité, prix unitaire) de chaque prestation 
  • la date de réalisation de la prestation (la livraison de la traduction)
  • le numéro du bon de commande (si établi par l’acheteur)
  • les éventuelles réductions (remises, ristournes, rabais)
  • la somme globale à payer (HT et TTC) ainsi que le taux de la TVA s’il est appliqué
  • les conditions de paiement (la date limite ou le délai de paiement, les modalités de règlement, les pénalités de retard)
  • les conditions d’escompte pour paiement anticipé

Si votre entreprise adhère à un CGA (centre de gestion agréé), vous devez obligatoirement faire figurer sur votre facture la mention « Adhérent d’un centre de gestion agréé acceptant à ce titre les règlements par chèque ».

N’oubliez pas d’indiquer « TVA non applicable, article 293B du CGI » si vous êtes sous le régime microentreprise et « Auto-liquidation de la TVA » pour les prestations de services intracommunautaires.

Les points importants

Outre les mentions obligatoires, les traducteurs doivent être particulièrement attentifs aux points suivants :

FACTURATION EN LANGUE ÉTRANGÈRE

Si votre client ne lit pas le français, vous êtes libre de rédiger ses factures en langue étrangère. Cependant, notez qu’en cas de contrôle, l’administration fiscale sera en droit de vous demander une traduction certifiée de ces documents. Vous pouvez aussi créer un modèle de facture bilingue.

FACTURATION EN DEVISE

Il est possible de facturer dans une autre monnaie que l’euro, à condition que la devise utilisée soit reconnue internationalement (code ISO à 3 lettres) et convertible en euros. Dans ce cas, votre facture doit impérativement préciser le taux de change applicable négocié entre les parties. Beaucoup de logiciels de facturation indiquent automatiquement le taux de conversion mensuel de la Commission européenne pour l’euro (InforEuro). Vous pouvez aussi vous référer au taux de conversion douanier.

Votre facture sera ensuite intégrée dans votre comptabilité (en euros donc, si votre entreprise est basée en France), en utilisant un taux de conversion qui ne sera pas nécessairement celui indiqué sur la facture.

FORMAT ÉLECTRONIQUE

Une facture est considérée comme électronique si elle est créée, envoyée, émise et reçue par voie électronique (messagerie ou portail sécurisé). Si votre client l’accepte, votre facture peut être ainsi dématérialisée, mais le contenu doit être identique à celui d’une facture papier (mentions obligatoires).

CORRECTION

Une facture peut être annulée ou modifiée en cas d’erreur ou de remise accordée après la date d’émission, mais elle ne peut pas être supprimée, car il ne doit pas y avoir de trou dans la numérotation. Pour faire la correction, vous devrez donc adresser une nouvelle facture (en précisant qu’elle annule et remplace la précédente) ou une note d’avoir pour rembourser le trop-perçu, en faisant référence à la facture initiale (numéro et date de la facture modifiée ou annulée).

CONSERVATION

Comme tout document comptable, les factures doivent être conservées 10 ans, sous format papier ou électronique.

PÉNALITÉS

Attention, le non-respect des règles de facturation est sévèrement sanctionné. Toute mention manquante ou inexacte fait l’objet d’une amende fiscale de 15 € (dans la limite d’un quart du montant de la facture) et vous pouvez également être contraint de payer une amende administrative très lourde en cas de manquement à l’obligation de facturation entre professionnels.

Pas une minute à perdre

Comme le dit le célèbre proverbe, « le temps, c’est de l’argent ». Depuis le 1er décembre 2009, le délai maximum pour régler une facture ne peut dépasser 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la facture. En théorie, c’est une amélioration réelle pour les PME, mais en pratique de nombreuses entreprises dépassent ce délai, souvent en toute impunité, car il peut être difficile de faire appliquer la loi. Pour vous faire payer le plus tôt possible, agissez donc sur ce que vous pouvez contrôler : facturez dès la prestation terminée pour éviter les décalages de paiement.

Envoyer promptement sa facture a un autre avantage, votre client aura encore votre travail à l’esprit lorsqu’il la recevra. Ainsi il n’hésitera pas à vous faire un chèque ou un virement, sans consulter trois collègues ou vous appeler pour se rafraîchir la mémoire.

Enfin, indiquez clairement la date limite de paiement pour que votre client n’ait pas à la chercher dans tout le document et l’ait toujours à l’œil sur un coin de son bureau !

Simplifiez la vie de votre client

Décrivez le plus précisément possible votre prestation pour que votre client puisse se rendre compte de la valeur de votre travail (eh oui, la traduction est une activité intellectuelle complexe, impliquant d’effectuer des recherches terminologiques, de constituer des glossaires, de réviser plusieurs fois un texte, etc.), mais soit également en mesure de s’en rappeler, s’il doit consulter votre facture plusieurs mois ou bien des années après.

En référence à vos conditions générales de vente, indiquez très clairement vos modalités de paiement, autrement dit comment vous souhaitez être payé, la date limite pour le faire et les conséquences en cas de retard. Vous aiderez ainsi non seulement votre client à vous payer plus facilement, mais aussi, vous laisserez une trace écrite des termes de votre accord pouvant se révéler très utile pour faire valoir vos droits en cas de non-paiement.

Si possible, proposez plusieurs méthodes de paiement, les plus simples à utiliser pour votre client. Pour les petites sommes, Paypal est un excellent moyen d’accepter un paiement par carte bancaire. Attention cependant aux frais et aux éventuelles commissions de change qui peuvent réduire de manière significative vos revenus. Les chèques sont très utilisés en France, mais peu à l’étranger et peuvent entraîner des frais importants pour votre client. Si possible, privilégiez donc les virements en indiquant bien vos coordonnées bancaires sur votre facture. Pour les virements internationaux, vous devrez leur donner un code IBAN ou BIC, à obtenir auprès de votre banque.

Autre détail qui a son importance, renseignez-vous ou suivez bien les instructions de votre client pour adresser votre facture à la bonne personne. Ne l’envoyez pas au chef de projet si on vous a demandé de l’adresser au service comptable… Bref, évitez de leur faire perdre du temps, votre réputation en sera renforcée et vous limiterez le risque de retard de paiement.

Les petits plus qui vous distinguent

Comme tout document d’entreprise, la facture doit refléter votre identité visuelle et votre image. Prenez donc un peu de temps pour concevoir un modèle aéré, beau et agréable à lire. Si en plus vous l’envoyez promptement et directement à la personne concernée, vous laisserez à votre client, le souvenir d’un professionnel sérieux, ponctuel et soucieux des détails.

Autre détail ayant son importance, pensez à remercier votre client de sa confiance et proposez-lui de vous faire part de ses commentaires ou de ses impressions par e-mail ou directement sur votre site web. Vous l’encouragerez ainsi à vous adresser une de ces précieuses recommandations : véritable trésor du travailleur indépendant.

Pour vous simplifier la vie, essayez les logiciels ou les applications de facturation. Mon préféré est LSPExpert, mais il en existe de nombreux, gratuits ou non, à télécharger ou à utiliser directement sur Internet, plus ou moins complets et faciles à utiliser. La plupart vous permettent de personnaliser vos factures, de les créer et de les envoyer en quelques clics et de suivre vos comptes clients.

Si vous suivez ces conseils, vous devriez être en mesure de créer une facture professionnelle à votre image. N’hésitez pas à m’envoyer une copie du fruit de vos efforts, si vous souhaitez me le faire commenter (ou admirer). De même, j’aimerais beaucoup connaître vos expériences ou vos idées sur le sujet… la parole est à vous !

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Photo Gaële Gagné

L'autrice

Professionnelle accréditée en commerce international et conseillère pour les PME, Gaële Gagné est devenue traductrice indépendante en 2005. Dans le cadre de son entreprise, Trëma Lingua, elle propose des services de traduction marketing et commerciale de l'anglais vers le français et partage ses connaissances en gestion d'entreprise avec ses collègues traducteurs via la plateforme Tradupreneurs.fr.

Découvrez d'autres articles

Le stage de M1 ou la fin en beauté d’une année compliquée

Le stage de M1 ou la fin en beauté d’une année compliquée

Cette semaine, Gaële et Orane me laissent la place pour que je revienne sur mon expérience de stagiaire. Qui suis-je ? Louison Douet, l’étudiante en master de traduction qui a obtenu un stage tout particulier auprès d’Orane. D’une part, à cause de la situation qui nous a contraint à maintenir la distance entre Le Mans et Lille en communiquant via Discord notamment. D’autre part, grâce à la qualité de celui-ce que je vais tâcher de vous expliquer.

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This