Tout comme l’ouverture des soldes, c’est désormais un rituel : chaque début d’année s’accompagne de son lot de nouvelles règles et de revalorisations de plafonds, largement diffusées et commentées dans la presse.

Pour vous éviter de perdre trop de temps à glaner les informations concernant votre activité, j’ai réuni dans ce billet celles qui s’adressent aux traducteurs.

Changements pour les autoentreprises

Les fameux plafonds qui encadrent le régime particulier de l’autoentreprise ont été relevés, tout comme le taux de cotisations sociales applicable pour une activité libérale, voici les nouveaux seuils et montants à prendre en compte :

Plafond 2013 2014
Montant maximal du chiffre d’affaires perçu pour bénéficier du régime de l’autoentreprise (et microentreprise) 32 600 € 32 900 €
Plafond majoré en cas de dépassement du chiffre d’affaires 34 600 € 34 900 €
Revenu fiscal de référence pour bénéficier du prélèvement libératoire forfaitaire de l’impôt sur le revenu (par part du foyer fiscal) 26 420 € 26 631 €
Chiffre d’affaires annuel minimum pour valider quatre trimestres de retraite 11 430 € 8 663 €*
Taux de cotisations et contributions sociales (hors versement libératoire de l’IR) 21,3 % 23,3 %

(*) Un décret publié en mars 2014, a modifié les montants minimaux de chiffre d’affaires à réaliser pour valider des trimestres de retraite (cf. www.myae.fr/faq/couverture-sociale-retraite-auto-entrepreneur.php).

Outre ces modifications d’ordre technique, les députés doivent débattre à compter du 12 février prochain du projet de loi sur l’artisanat, le commerce et les TPE, dit projet de loi Pinel. Après des mois de tension et de règlements de comptes par média interposés entre artisans et autoentrepreneurs (mouvement des poussins), ce projet de loi vise l’apaisement en reprenant à son compte la plupart des propositions du rapport du député Laurent Grandguillaume : pas d’abaissement des seuils de chiffre d’affaires ou de limitation du statut dans le temps, mais plutôt une extension du régime fiscal et social simplifié de l’autoentreprise à l’ensemble des entreprises individuelles… À suivre.

Hausses de TVA

Au 1er janvier 2014, le taux de TVA sur les prestations de services de traduction et d’interprétation est passé de 19,6 % à 20 %. Si vous collectez cette taxe, il conviendra de mettre à jour vos notes d’honoraires ou factures à compter de cette date.

Important : le nouveau taux est applicable à la date de facturation. Une facture concernant une prestation réalisée en 2013, mais facturée en 2014 devra donc être établie avec le nouveau taux.

Pour les traducteurs littéraires et de l’audiovisuel, le taux de la TVA sur les droits d’auteur a également été relevé et passe de 7 à 10 %.

Nouveau plafond de la sécurité sociale

Le plafond de la sécurité sociale sert au calcul de certaines cotisations sociales des entrepreneurs individuels, notamment :

  • le seuil de chiffre d’affaires pour l’exonération du paiement de la CSG-CRDS, des allocations familiales et de la contribution pour la formation professionnelle (CFP) ;
  • le plafond de revenu pour la cotisation minimale de l’assurance maladie-maternité et de l’assurance vieillesse ;
  • le calcul du taux de cotisation applicable pour l’assurance vieillesse de base et la CFP ; et
  • la base forfaitaire de calcul de la cotisation d’assurance maladie-maternité en début d’activité.

À compter du 1er janvier 2014, le nouveau plafond de la Sécurité sociale s’élèvera à 3 129 € par mois, soit une revalorisation de 1,4 % par rapport au plafond de 2013.

Plafond de la sécurité sociale 2014  
Annuel 37 548 €
Trimestriel 9 387 €
Mensuel 3 129 €

Pour les montants exacts des seuils et des plafonds applicables au calcul de cotisations sociales des professions libérales en 2014, visitez le site du service public.

Hausse de cotisations sociales pour les auteurs traducteurs

Les traducteurs d’œuvres littéraires et audiovisuelles ne sont pas épargnés par les augmentations de cotisations sociales… Payés en droits d’auteur, ces derniers voient le précompte Agessa maladie veuvage augmenter de 0,15 % (de 0,85 % à 1 % du montant brut des droits d’auteur) et leur cotisation retraite trimestrielle de 0,05 % (de 6,75 % à 6,80 %).

Nette augmentation de la prise en charge du FIF PL

Je m’éloigne un peu du sujet pour vous faire part d’un ajustement qui est presque passé inaperçu au milieu de toutes ces revalorisations : le FIF PL (Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux) a augmenté son plafond de prise en charge de nos frais de formation professionnelle. Il s’établit désormais à 1 750 € par an (prise en charge au coût réel, plafonnée à 350 € par jour et limitée à 1 750 € par an et par personne).

Portrait Gaële Gagné - 1

L'autrice

Gaële Gagné est traductrice indépendante depuis plus de 15 ans. Dirigeante de Trëma Lingua, elle propose des services de traduction et de transcréation de l’anglais vers le français. Co-fondatrice de la plateforme Tradupreneurs, elle forme et conseille ses confrères et consœurs en marketing et gestion d’entreprise pour leur permettre de s'investir pleinement dans la sphère entrepreneuriale de leur activité.

Découvrez d'autres articles

Traducteurs indépendants : quels changements pour 2017 ?

Traducteurs indépendants : quels changements pour 2017 ?

Tout comme l’ouverture des soldes et la galette des rois, c’est désormais un rituel du mois de janvier : le début de l’année marque l’entrée en vigueur de nouvelles règles et la revalorisation des seuils applicables aux entreprises françaises. Afin de vous éviter de perdre trop de temps à glaner les informations concernant notre activité, j’ai réuni dans ce billet celles qui intéressent les traducteurs et interprètes exerçant leur activité en tant qu’indépendants.

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This